Oui je l'admets, c'est un peu grandiloquent comme titre, mais c'est en rapport avec le nombre d'années pendant lesquelles j'étais persuadée que coudre du jersey était réservé aux pros, et aux chanceuses possédant une surjeteuse...  et bien non! (Ceci étant dit, je jure solennellement qu'un jour, tel un graal, une surjeteuse trônera dans mon atelier! Et donc, je jure solennellement qu'un jour, j'aurai un atelier!)

Bref, c'est donc avec le Sweat Emily de la parfaite garde-robe des filles, que je me suis lancée, avec chose incroyable (et unique dans mon histoire personnelle de la couture): des tissus acheté spécialement pour ce projet, et uniquement la quantité nécessaire. Oui, vous avez bien lu! Mes copines addicts m'envient j'en suis sûre, la force de caractère qu'il m'a fallu pour tenir dans cette décision, et les addictologues (nombreux sur ce blog) entament une thèse sur ce sujet.

Bref, j'ai cousu un sweat pour l'automne, qui n'est pas encore là (l'automne, pas le sweat!).

IMG_1807

Vous noterez que mon petit mannequin ne se laisse pas faire: elle a âprement négocié la coiffure jolie-jolie (et elle a eu raison, non?)

IMG_1810

Parmi les détails charmants, ces épaulettes m'ont tapé dans l'oeil

IMG_1815

IMG_1802

Le plus gros défi de l'affaire (le deuxième-plus-gros après le choix du tissu) c'était ce zip très visible dont les couturières ici présentes n'ignorent pas que le moindre raté au moment de la pose est aussi très visible... #soproud

Il ne manque plus que l'automne, mais en attendant, on profite de ces belles journées chaudes et ensoleillées

***