29 février 2016

Le fondant sympa au chocolat

A la base, c'est une recette trouvée dans un Famille Chrétienne de 2011, dont la photo me faisait saliver, mais qui contenait un poil trop de beurre, un poil trop de sucre et un poil trop d'oeufs pour moi et mes petites poignées d'amour si confortablement installées.

Alors j'ai fait quelques modifications à la recette initiale, en m'inspirant des saines gourmandises de Marie. Le résultat, devenu un incontournable de ma carte des desserts, est nettement plus raisonnable, et ma foi bien bon !

 

IMG_6806

Pour 6 à 8 personnes, il vous faut : 

- une briquette de 20cl de crème de coco - 200gr de chocolat noir à dessert 64% de cacao - 3 càs de sirop d'agave -
2 oeufs - 3 càs bombées de farine (T110 de grand épeautre pour moi)

Préchauffez le four à 180°C, chaleur statique.

Faites chauffer à feu doux dans une casserole la crème de coco, le chocolat et le sirop d'agave. Lorsque le chocolat a bien fondu, éteignez le feu et ajoutez les oeuf et la farine. Mélangez bien pour éviter les grumeaux.

Versez la pâte dans un moule rond de 15cm de diamètre, et enfournez 20 à 25 minutes (si vous utilisez un moule plus grand, il faudra diminuer un peu le temps de cuisson). La lame d'un couteau doit ressortir du gâteau avec une très fine couche de pâte (et le fondant de la photo aurait gagné à rester une ou deux minutes de moins au four... C'est ça de faire 36 choses en même temps !).

C'est bien meilleur le jour-même, le top du top étant encore tiède avec un peu de glace ou de crème bien froide (comment ça, c'est d'un coup moins raisonnable ?) !

 

 

IMG_6810

 

&&&

Je vous souhaite une douce semaine...
Ici les giboulées ont commencé depuis longtemps déjà !

Posté par Ti Gwez à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

22 février 2016

Slava (vraiment) d'hiver

Je vous passe les détails du pourquoi du comment, mais il fallait une nouvelle Slava.

Soit.

Côté tissus, je voulais du lainage.

Re-soit.

A vue de nez, après rapide pose des différentes pièces du patron sur mon coupon de tissu, ce qui restait du manteau façon Sydney cousu en 2013 devait suffire.
A vue de ciseaux, ce qui restait du manteau façon Sydney cousu en 2013 était carrément juste.

Et donc, si les premiers morceaux de la robe furent coupés bien comme il faut, la suite aurait pu s'apparenter à une partie de tetris version couture. Où chaque millimètre de tissu compte, où l'on coupe certaines pièces en deux parties en essayant de ne pas oublier les marges, où le droit fil... euh, c'est quoi le droit fil ? ...,  et où l'on a des sueurs froides parce qu'on n'a pas d'autre choix que réussir à caser les quatre derniers morceaux dans le petit coupon restant. Parce qu'on a vendu à Mistinguette une jolie robe en lainage, parce que Mistinguette a validé le choix des tissus, et parce qu'elle a déjà demandé trois fois la veille si sa robe était finie. 

Promis, le pifomètre, plus jamais.

 

Au final, les deux panneaux centraux de la jupe, les passants et les empiècements dos/devant sont coupés en deux moitiés.
Du coup j'en ai profité pour modifier un peu le montage du dos : pas de fente qui risque de se déchirer (c'est ce qui est malheureusement arrivé à ma première Slava d'hiver), mais une ouverture sur toute la hauteur de l'empiècement, fermée par 3 brides au lieu de deux (la 3e étant cachée sous la ceinture... étourderie de ma part quand j'ai placé les brides). Cela m'a en outre permis d'éviter la couture un peu délicate des épaules.

 

Je ne m'en suis pas trop mal sortie, ouf !

 

IMG_6666IMG_6693

IMG_6669


En tout cas Mistinguette est contente : ça tourne !

IMG_6677 IMG_6681IMG_6686 IMG_6687

IMG_6699
Robe Slava, p&m

taille 4 ans
lainage et bouton de nacre achetés il y a bieeeen longtemps chez Toto
Coton fleuri acheté il y a bieeen longtemps chez Sonitis

 

&&&

Je vous souhaite une bonne semaine,
en vacances ou non !

11 février 2016

Pattern hacking

C'est Gasparine elle-même qui le dit: rien ne lui fait plus plaisir que de voir ses patrons prendre le style et les idées des couturières.... 

image

image

image

image

 

Du Boléro, du Miss ronsard... Et du Crabig,

tissu de chez Toto Poitiers (irremplaçable, celui de Lyon est sans intérêt!),

***

 

 

Posté par crabigetbrinig à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 février 2016

En abricot, attendre l'été....

Apres avoir voulu offrir un café à mon ordi pour lui redonner la pêche, il a fallu se rendre à l'évidence: il n'a pas aimé!... Depuis, l'e-communication est un peu plus délicate.... Ça fait 7 mois!!!

Pour fêter ce grand retour sur la blogo, le début de la collection printemps/été 2016 s'imposait.

image

image

image

image

Dans un vichy abricot offert par ma belle-mère (dont une des qualités est de connaître mes goûts meme quand ils n'ont rien à voir avec les siens!)

Robe à encolure ronde des IPKids

Quel plaisir de coudre pour ma p'titakouett' après avoir fait des bermudas en série pour mes 4 Jobig!

Commentaire traditionnellement aimable du petit-mari.... "ça fait un peu confiture, non?"....

***

Pendant cette longue absence, la découverte d'instagram a fait ma perte.... Virtuellement, je suis devenue @lesbeauxgoff, et désormais, quand ma p'titakouett préférée pique mon iPhone, ce n'est plus pour téléphoner mais pour prendre des photos... OMG!

***

 

 

Posté par crabigetbrinig à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 février 2016

Le pain quotidien

IMG_6548

IMG_6550

Recette découverte tout récemment ici.

Si seulement j'avais su plus tôt qu'il était si simple d'obtenir un si bon pain sans pétrissage ! (allitérations en s et p)
La recette est adoptée par toute la Ti Gwez family, définitivement. Merci Jim Lahey !!!

 

&&&

Je souhaite une bonne semaine à vous qui passez par-ici,
la bienvenue au mois de février,
et je m'en vais manger une bonne tartine beurrée !

 

Posté par Ti Gwez à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

25 janvier 2016

Pimpante Picadilly !

Lorsqu'en octobre dernier, j'ai cousu pour ma Luciole son ensemble brassière/barboteuse, je m'étais dit que j'assortirai les deux soeurettes en cousant à Mistinguette une jupe dans les mêmes tissus.
Et puis il y a eu d'autres priorités, et la jupe est restée à l'état de projet... jusqu'à il y a 8 jours. Alors que j'habillais Mistinguette pour aller à la messe, celle-ci m'a demandé, avec un léger agacement dans la voix :
"Maman, pourquoi tu me mets JAMAIS de jupe ? Tu avais dit que tu me couserais une jupe ! Elle est où ?"

Gloups... euh... bon.
Pour me rattraper, j'ai promis à Mistinguette que le dimanche suivant (hier, donc), elle aurait sa jupe. Promesse tenue.

IMG_6519IMG_6534

IMG_6533IMG_6525

IMG_6539IMG_6543

Jupe Picadilly, p&m
taille 4 ans
velours milleraie Toto, tissu fleuri from India


La jupe est rose + elle tourne + elle a un gros noeud "trop joli*, Maman!" = une Mistinguette trop très contente, et une maman qui se dit qu'elle en fera une en coton pour l'été prochain.

Par contre, pour assortir mes deux minettes, c'est fichu : ma Luciole ne rentre plus ni dans sa brassière, ni dans sa barboteuse !

IMG_6521

 

&&&

Je vous souhaite une douce semaine !

 

* depuis début janvier, pour la miss, à peu près tout est trop. Trop joli, trop bien, trop chouette. Tant que ça va dans ce sens-là...

18 janvier 2016

Tout plein de hiboux...

... pour tout plein de p'tits gars !

 

IMG_5883IMG_6278

IMG_5963IMG_6166

IMG_6266IMG_6483

IMG_6513
Modèle Kaouennig, en Malmedy de Annell

 

&&&

Bienvenue à Arnould
Benoît
Paul
Augustin
Gaspard
Paul, encore
et Eloi!

Posté par Ti Gwez à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 janvier 2016

Le fil de soie, le béguin Surmezur et ce qui se voudrait être un tuto


IMG_6470

 

L'été dernier, lors d'une balade en famille dans une charmante petite ville médiévale, nous sommes passés devant une mercerie qui a tout de suite attiré mon regard. Enfin, en soi la mercerie n'avait rien d'exceptionnel. Mais, sur le seuil, il y avait un tabouret. Et sur le tabouret, une grosse corbeille. Et dans la corbeille, des pelotes. Et entre les pelotes, un petit écriteau : "tout à 1€50". Mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai lâchement abandonné l'Homme et les trois gnomes dans le bureau de presse du bout de la rue, et je suis retournée inspecter cette corbeille de plus près.

J'ai eu le temps d'examiner trois pelotes avant que l'Homme ne revienne, en me disant que bon, j'étais rigolote, mais en 2 minutes chrono les enfants avaient mis le bazar dans le stock de Petit Ours Brun et de Popi du bureau de presse, et qu'il voulait bien choisir des cartes postales avec le Lutin et la Luciole (bien inoffensive, blottie dans le porte-bébé), mais qu'il me laissait Mistinguette. Forcément, farfouiller dans la corbeille s'est révélé un peu moins tranquille que prévu : "Tiens Maman, tu n'as pas regardé cette pelote-là. Si ? Et tu ne la prends pas ? Pourquoi tu ne la prends pas... Et celle-là ? Ooooooh, tu as vu la couleur? Zut, il y en a une qui est tombée par terre. Maman, il y en a une qui est tombée par terre. MA-MAN ! Tu peux la ramasser ? Oh, et attends, il y en a une autre qui est tombée. Je vais la ramasser. Tiens, prends celle-là ! Tu en as une dans la main? Tu vas l'acheter? Et celle-là aussi ? Oh, mais pourquoi tu la remets dans le panier ? C'est de la laine ? De la quoi ? De l'acryque ? De l'a-cry-LIQUE ? Pourquoi tu veux pas d'acry-LIQUE... Tu préfères la laine? La laine qu'on prend sur les moutons ? C'est bon, tu as fini de regarder ?" Etc etc.

De manière assez prévisible, la plupart des pelotes étaient en matière synthétique (et j'aime pas). Sauf une, sur laquelle je me suis jetée. Une pelote du fil Origin' Soie de Bergère de France, teinte bijou. Un fil brillant, doux et d'un très beau gris  (et à 15€ à la base --> la bonne affaire!).

Je l'ai utilisée pour un petit projet maison inspiré des jolis raglans de ce gilet et de la couverture Quadrature de Solenn. Un béguin sur mesure pour ma Luciole toute belle.

 

 

IMG_6469 IMG_6471

IMG_6472

IMG_6475

IMG_6480

Du jersey, du point mousse, des jetés, et deux jolis boutons de nacre bleue (Toto) pour maintenir le tout fermé.
Quand je vois ma Luciole avec (et sans aussi, d'ailleurs), j'ai une irrésistible envie de la dévorer toute crue, sur-le-champ, en commençant par ses joues rebondies...
Scrounch scrounch miam.

IMG_6438 IMG_6446

 

&&&

 

Comme son nom ne l'indique pas, le béguin Surmezur ne nécessite ni mesure ni échantillon, et on peut l'adapter facilement à toutes les têtes... à condition que la personne à qui il est destiné ne soit pas loin !
On commence par tricoter l'arrière du béguin en rond, puis le dessus à plat, en allers-retours.

Vous avez besoin d'aiguilles circulaires (ou un jeu d'aiguilles double pointe), d'un fil pas trop fin (Sport, DK ou Worsted), d'un anneau marqueur pour repérer le début de chaque tour, d'une aiguille à laine, et de boutons si vous choisissez de maintenir le béguin à l'aide de boutonnières.

Montez 8 mailles.

Tour 1 : 1m end, trois fois [1aug°, 2m end], 1m end. On obtient 12 mailles.
Tour 2 et tous les tours pairs : tout à l'endroit.Tour 3 : 1m end, trois fois [1 jeté, 1m end, 1 jeté, 2m end], 1 jeté, 1m end, 1 jeté, 1m end. On obtient 20 mailles.
Tour 5 : 1m end, trois fois [1 jeté, 3m end, 1 jeté, 2m end], 1 jeté, 3m end, 1 jeté, 1m end. On obtient 28 mailles.
Tour 7 : 1m end, trois fois [1 jeté, 5m end, 1 jeté, 2m end], 1 jeté, 5m end, 1 jeté, 1m end. On obtient 36 mailles.
Tour 9 : 1m end, trois fois [1 jeté, 7m end, 1 jeté, 2m end], 1 jeté, 7m end, 1 jeté, 1m end. On obtient 44 mailles.
Tour 11 : 1m end, trois fois [1 jeté, 9m end, 1 jeté, 2m end], 1 jeté, 9m end, 1 jeté, 1m end. On obtient 52 mailles.
Tour 13 : 1m end, trois fois [1 jeté, 11m end, 1 jeté, 2m end], 1 jeté, 11m end, 1 jeté, 1m end. On obtient 60 mailles.

Continuez ainsi les augmentations, jusqu'à ce que le "carré" (très arrondi, le carré !) obtenu couvre bien tout l'arrière de la tête comme sur les photos (d'où l'intérêt d'avoir l'heureux destinataire pas trop loin). Finissez cette partie sur un rang pair.

Au rang suivant (impair), commencez le dessus de tête : rabattez le premier quart des mailles que vous avez sur vos aiguilles (j'avais 100 mailles pour le béguin de la Luciole, j'ai donc rabattu les 25 premières), puis tricotez les mailles suivantes en allers-retours, jusqu'à ce que le béguin atteigne la profondeur souhaitée. Répartissez 6 diminutions (2 mailles ensembles) sur le dernier rang, avant de rabattre toutes les mailles.

Reste à déterminer la façon dont vous voulez fermer le béguin. Un lien en i-cord, une vraie écharpe comme la version tricotée pour P'titakouett', ou un "ruban" à nouer ou à boutonner comme la version en photo, ou toute autre idée qui vous viendrait ! Cousez votre lien/écharpe/ruban au béguin, rentrez les fils avec une aiguille à laine, et voilà !

 

IMG_6465

Hâte de voir vos versions Surmezur !!!

 

&&&

Je vous souhaite une bonne semaine !

 

04 janvier 2016

Dans les souliers...

L'idée était trouvée depuis bien des mois déjà sur ce blog.

N'empêche... il a fallu, comme chaque année, que j'attende le dernier moment pour m'y mettre !

Du jean, du simili cuir que ma MàC n'a pas aimé du tout, des chutes de tissus Valdrôme et de chemises, du tissu d'ameublement, des anneaux de rideaux, des boutons,

et 15 étuis qui, je crois, ont plu à leurs destinataires !

IMG_6295

IMG_6294 IMG_6298

IMG_6296

 

En situation :

 

IMGP5915

 

... et avec tout ça j'ai oublié d'en faire un pour moi... yapluka !

 

&&&

 

Je vous souhaite une bonne rentrée,

et une très belle année 2016,
pleine de bonheur et de paix...

!!!

21 décembre 2015

Cake moelleux aux dattes

Il y a quelques mois, j'ai découvert un blog qui est rapidement devenu l'un de mes favoris : Saines Gourmandises. Tout est dans le titre : des recettes saines ET à tomber par terre. Et en prime, des photos qui donnent envie de manger son écran d'ordinateur, des billets pleins d'humour et de bonne humeur, et une bloggeuse adorable qui prend le temps de répondre aux nombreux commentaires. Oui, tout ça.

 

Parmi les recettes testées par-ici, celle toute simple du lait d'amande maison.
Qui dit lait d'amande (ou de noisette, ou de noix de cajou, ou, ou, ou) maison, dit okara... J'ai donc aussi testé la recette du pain d'épice à l'okara (miam), que j'ai ensuite déclinée en gâteaux en bocaux pour les cadeaux de Noël des maîtresses...
Mistinguette était HYPER fière de les distribuer !

IMG_6281



Et puis j'ai à mon tour bidouillé une recette de cake pour utiliser l'okara. Le résultat était bien bon et bien moelleux, a reçu l'approbation de mes gnomes, alors je vous la livre ici.

IMG_6075

(Visez un peu les maniques de circonstance... !)


Pour un moule à cake d'environ 20cm :

Préchauffer le four à 180°C (chaleur statique).
Battre 1 oeuf dans 125ml de lait d'amande maison. Ajouter 2càs d'une huile neutre (colza ou pépin de raisin), 60gr de sucre complet de canne, 100gr d'okara d'amandes (pas trop sec), 150 gr de farine de blé 1/2 complète  (je n'ai pas encore essayé avec de la farine d'épeautre), 1/2 sachet de levure, et 100 à 120gr de dattes dénoyautées et coupées en petits morceaux.
Laisser cuire 40 minutes environ, en surveillant la fin de cuisson.

IMG_6080

Laisser refroidir sur une grille, et savourer !

 

&&&

Je vous souhaite de beaux derniers préparatifs de Noël,
dans la joie et la paix !